Bundestreffen ISD 2017

PARTICIPATION DE KEMET DEVELOPMENT AU BUNDESTREFFEN
AOUT 2017 A HELMARSHAUSEN BEI KASSEL

Historique du BT et de l’ISD : l’association ISD : « Initiative schwarze Deutsche », devenue il y a quelques années Initiative schwarze Menschen in Deutschland a été créée en 1985 après qu’un groupe de femmes noires, nées en Allemagne d’un père noir, souvent ex GI américain ou plus récemment africain, et d’une mère allemande blanche aient souhaité partager leur vécu dans un livre qui fait référence dès qu’on évoque la situation des noirs en Allemagne : « Farbe bekennen », écrit par un ensemble de femmes dont Katharina Oguntoye, dec. May Ayim (Opitz), Eleonore Wiedenroth-Coulibaly et d’autres femmes. Suite à cette volonté de partager leur expérience de vie, elles ont créé l’association ISD qui a proposé un rendez-vous annuel, le Bundestreffen, pour permettre à d’autres noirs d’Allemagne puis d’ailleurs, d’échanger, de s’informer, de se connaître et de faire naître cet empowerment qui est si fort après toute rencontre de ce type.
BUNDESTREFFEN DU 3 AU 7 AOUT 2017
S’il est un rendez-vous que l’association ne souhaite pas manquer, c’est bien la participation au Bundestreffen qui réunit chaque année depuis 31 ans d’abord les afro-allemands, puis les noirs qui vivent en Allemagne ou tous ceux qui ont une conscience noire et se sentent concernés par les problématiques qui sont communes aux noirs, qu’elles soient d’ordre historique, politique, social ou culturel.
Une des membres de l’association est germaniste et s’est intéressée tôt par le biais de ses études puis par son travail de professeur d’allemand à la situation des noirs en Allemagne et après la lecture du livre-phare « Farbe bekennen » a pu dès 1993 participer aux premières réunions fédérales en Allemagne qui ont toutes lieu sous le même format : le rassemblement de quelques centaines de noirs dans une auberge de jeunesse, lieu privilégié pour accueillir les familles et se sentir libres dans l’organisation des 3 journées pleines dédiées à cette rencontre. L’objectif est de faire se rencontrer les noirs, ou ceux qui se sentent noirs car le concept dépasse la notion de groupe ethnique, de créer des réseaux et de s’informer sur les faits historiques, culturels et politiques qui sous-tendent la vie des noirs dans le monde.
L’association Kemet Development en est à sa deuxième participation en tant qu’association, la première fois déjà active mais également dans l’observation, la deuxième année davantage partie prenante des activités proposées. Kemet Development a tout de suite senti l’esprit positif et fraternel, dénué de jugement et de discrimination qui accompagne chacune de ces réunions fédérales. Sachant également que les noirs ont été plus longtemps isolés et peu en contact avec les cultures d’origine, sauf exception, elle a souhaité profiter de l’occasion pour faire connaître des produits afro naturels peu diffusés en Allemagne. C’est ainsi que deux des membres, trois cette année, ont tenu un stand lors du Bundestreffen et proposé des articles à la dégustation ou à la vente, soit culinaires importés d’Afrique comme les noix de cajou ou les arachides, fait connaître les bienfaits du moringa, du beurre de karité ou de l’huile de carapate et encore des vêtements « made in Africa » valorisant l’art de la couture dans certains pays africains. Cette année, elle a ajouté nombre de tee-shirts de la marque Orisha, mettant en avant des personnages connus ou héros noirs d’Afrique ou de la diaspora. Ces tee-shirts ont eu beaucoup de succès.
Par ailleurs, Kemet Development a voulu cette année contribuer aux animations proposées dans le cadre du Bundestreffen avec un défilé de mode de vêtements fabriqués au Bénin et portés par des modèles noirs allemands. Les modèles jeunes et moins jeunes ont arboré fièrement les vêtements et coiffes et réellement mis en valeur non seulement les vêtements mais aussi la manière de les porter. Ce fut un franc succès pour une opération qui mérite d’être reconduite.
Kemet Development souhaite continuer à s’investir auprès des noirs allemands ou vivant en Allemagne et proposer à ceux qui le souhaitent de s’immerger pendant une dizaine de jours dans un projet de découverte de deux pays d’Afrique, le Bénin et le Togo et de leur culture afin de comprendre certains pans de l’histoire africaine, en lien notamment avec les Amériques, et connaître les aspects positifs de la culture de ces pays qui n’a rien à envier à l’occident.

Post a Comment